mardi 19 novembre 2013

Music on the road !

affiche_bdconcert

Ça y est, c'est parti ! La création du spectacle est quasi terminée... Encore un peu de travail pour les musiciens, cet hiver, et le BD-Concert « Au vent mauvais » sera prêt à prendre la route, en tournée à partir du printemps prochain ! Avant-première le 31 janvier 2014 à Capbreton (sur la côte landaise) au cinéma Le Rio. Qu'on se le dise...

Avec :
Denis Barthe (Noir Désir - The Hyènes) : batterie
Jean-Paul Roy (Noir Désir - The Hyènes) : guitare baryton
Vincent Bosler (The Hyènes - Very Small Orchestra) : guitare
Olivier Mathios (The Hyènes - Ten Cuidado) : basse
Kiki Graciet (Very Small Orchestra - Sister Simone and the Holy Balls) : harmonica
Hervé Toukour (Very Small Orchestra) : violon

C'est Mélodyn-Productions qui se charge de faire tourner ce spectacle un peu partout en France (et en Belgique ?)

> Plus d'infos sur :

mélodyn_logo

Posté par thierrymurat à 17:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 11 novembre 2013

Santiago... Terminus ! (Chili #5)

17_route_santiago

Le problème avec la Cordillère des Andes, c'est qu'on ne sait jamais vraiment si elle est très près ou très haute. Ici, sur la route 68, à l'approche de Santiago, certainement un peu des deux...

18_paneau

Allez, dernière étape. Santiago ! Chez l'ami Olivier Balez qui s'est installé au Chili, il y a quelques années. On est bien chez lui, avec sa petite famille... Une vraie maison avec de vrais gens dedans, pour finir le séjour ! Chouette...

19_santiago

Santiago est une énorme citée verticale construite dans une cuvette en plein coeur des Andes. Du coup, l'urbanisation est légèrement freinée par la proximité des montagnes. Mais c'est quand même de la très grosse ville (à l'américaine !). Un tiers de la population du Chili vit ici... 6 millions d'habitants !
Je ne parlerai pas de polution... On va pas gacher la fête.

20_santiago

Au soleil couchant, on se croirait en Californie...

21_araucaria

Surtout si l'on croise un Araucaria majestueux...

22_dominicos

... ou si l'on passe devant les pletits clochetons de « Los Dominicos ».
C'est déjà le départ ? Oui, demain... On rentre à la casa.

23_avion

Wouaw... Là ça décoiffe ! La Cordillère en taille réelle, juste en dessous.
L'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle va nous paraître bien fade. Et celui de Bordeaux-Mérignac, encore plus...

Un grand, grand merci à Quentin et Alain de l'alliance française de Valparaiso et aussi à Jean-Yves, pour l'invitation sur ce salon BD Valpocómix 2013. Merci à tous, pour l'intérêt que vous portez à mon travail... Un salut amical à Fabien de l'hostal « la Maison du Filou » à Valparaiso. On était bien chez toi Fabien. Comme à la maison !

Hasta luego los amigos !

Posté par thierrymurat à 14:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 10 novembre 2013

Pacifique sud... (Chili #4)

09_jetée

Caleta Portales. Le port de pêche de Valparaiso.

Tiens... Je la connais cette jetée. Je l'ai dessinée dans « Les larmes de l'assassin » et sans l'avoir encore jamais vue ! Etrange... Sauf que c'était la jetée de Punta Arenas dans le récit, tout au sud du Chili. Peu importe...

10_camping

Ha bon ? J'aurais bien planté la tente ici, face aux pétroliers sur la ligne d'horizon.

11_elephants

Regarde ! Des éléphants de mer sous la jetée ! Y'en a des dizaines... Dingue !

lobo

Ici on les appelle « lobos del mar ». Des loups de mer. Ça leur va bien...

trempette

Emmanuel (Lepage) et Firmin (mon fils) se trempent les orteils dans l'eau froide du pacifique sous le regard moqueur des pélicans.

12_pelicanos

A Valparaiso, quand on regarde en haut, ça grimpe...

13_maisons_haut

Et quand on regarde en bas, ça descent... Vers la mer, toujours !

maison_bas

Là, on n'est pas très loin de la maison de Pablo Neruda... Il s'était choisi un joli coin, non ? De toute façon, des coins comme ça, y'en a des centaines à Valparaiso...

14_toit_tolle

... il suffit d'ouvrir les yeux.

mural

Le saviez-vous ?
Le « Robin des bois du Chili » est un français ! Emile Dubois... Né en 1867 dans le Pas-de-Calais.

Ici, au Chili, il a volé, truandé, tué, étranglé, égorgé... Tout ça pour redistribuer aux plus miséreux. Il en est mort... (fusillé à Valparaiso en 1907).

N'empêche qu'aujourd'hui encore, au cimetière de Valparaiso, on lui voue un véritable culte. Des centaines d'ex-votos sur sa tombe ! C'est un héros populaire, en quelque sorte... C'est pas beau, ça ?

15_emiledubois

Et c'est Français, ça, monsieur ! Oui... Parfaitement !

16_nuit_valpo

Allez, dernière nuit à Valpo... Les centaines de milliers de loupiotes sur les collines ne s'eteignent donc jamais ?

Suite et fin... Demain, si tout va bien.

Posté par thierrymurat à 15:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 8 novembre 2013

Valparaiso... (Chili #3)

01_horizon

Allez, on y retourne ?
Imaginez une ville bohème, les pieds dans l'eau, entourrée d'inombrables collines sur lesquelles s'entassent des milliers de petites maisons recouvertes de tôles ondulées multicolores. Non, ce n'est pas San Francisco en pleine période hippie... C'est beaucoup mieux que ça, c'est Valparaiso !

cerros02

 Vous y êtes ?

02_cerros

La mer à chaque coin de rue, dans chaque fenêtre... Le pacifique est partout.

03_béton

Ici, on recouvre les murs des maisons de fines plaques de tolle ondulée. Bleues, rouges, vertes, jaunes, beiges, ou simplement rouillées...

04_maison

Ici, il y a des fils électriques partout... Parce que l'orsqu'on en met des neufs, on n'enlève pas les vieux qui ne servent plus. C'est trop compliqué... Et ça va très bien comme ça ! Non ?

05_fils

De la fenêtre de la chambre de l'hostal, on voit la mer...

08_filou

... mais surtout le port.
'Faut dire qu'il prend toute la place dans cette immense baie.

grobato

Y a du très, très gros bâteau... Jamais les mêmes. Tous les matins c'est différent.

06_fenêtre

La cale sèche flottante "Sociber", elle, ne bouge jamais.

07_sociber

Elle fait partie du décor.

port

La suite au prochain épisode, amigos !

Posté par thierrymurat à 14:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 5 novembre 2013

La entrevista del fin del mundo ! (Chili #2)

carlos

Lors de mon bref passage à Santiago, Carlos Reyes (le chroniqueur-star du 9ème art au Chili !) a tenu à me rencontrer...

Voici donc le lien de cette petite interview en ligne sur ErgoComics !
http://ergocomics.cl/wp/2013/11/thierry-murat-escritor-de-imagenes/
Bonne lecture ! (dans la langue de Cervantes. Ou plutôt celle de Cortes...).

Un "muchas gracias" à toi Carlos pour ta gentillesse et aussi à Rodrigo Elgueta et Olivier Balez pour la connexion !
Un abrazo a los tres !!!

 

Posté par thierrymurat à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 1 novembre 2013

De retour du bout du monde ! (Chili #1)

01valpo1

Deux belles semaines à Valparaiso… Ce grand port mythique du pacifique sud, l’escale obligée des grands navires en partance pour le Cap Horn afin de rallier l’Atlantique, l’Afrique ou l’Europe jusqu’à la fin du 19ème siècle. Par la suite, la construction du gigantesque canal de Panama transformera à tout jamais cette glorieuse ville portuaire, en un songe d’une autre époque, une ville bohème où s’échouent des routards, des touristes à l’année, des artistes et des poètes…

Dans cette ville multicolore et cosmopolite nous rencontrons des personnages attachants. Des français expatriés, en exil volontaire (ou en délicate perdition ?), des étudiants en école d’art lors d’un atelier de bande dessinée, des auteurs chiliens, une chanteuse, un belge (ils sont partout !), des chiens errants, des pélicans, des éléphants de mer…

02pacifique_sud

Je fais enfin la connaissance d’Emmanuel Lepage (à gauche sur la photo), et dans l’hémisphère sud ! (la classe...) Il est invité, comme moi, sur ce petit salon BD bien sympa de Valparaiso. Belle complicité entre Emmanuel et Firmin, mon fils de 10 ans que j’ai emmené dans mes bagages. Son premier grand voyage au bout du monde, en guise de cadeau d’anniversaire…

03valpo2

Mais le Chili c’est grand ! A Valparaiso, nous somme à 2500 km du Cap Horn. Il est encore bien loin le bout du monde…

04quintay

Ici, à Quintay, un ancien petit port baleinier (à 80 km au sud de Valparaiso), j'ai plutôt le sentiment d’un monde infini, que d’un véritable bout du monde…

05bout du monde

La suite au prochain épisode. Trop de choses à dire, encore...
Ne pas se laisser submerger par l'émotion. Il faut digérer tout ça…
Pour raconter, au plus juste.

« Caminando por la cintura cósmica del sur,
toda la entraña América en mi piel... »

A bientôt, amigos !

Posté par thierrymurat à 17:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]