Only_Lovers_Left_Alive

Du haut de son talent et de son style, Jim Jarmusch regarde sombrer l’humanité. Un pessimisme flamboyant, d’une rare élégance. Vertigineux comme une toile de Goya ou de Velasquez. Lancinant comme un riff de Sonic Youth. Et pour ceux qui n'auraient pas compris la métaphore du film : un artiste est (et doit être) un vampire...

Décidément, j'adore ce mec !