mercredi 15 mars 2017

Celui-Qui-Raconte...

festin-couv

Le Festin / n°101 / Printemps 2017.
La revue culturelle de la Nouvelle-Aquitaine.
Un très bel article signé Nicolas Trespallé.

festin_art(on clique sur l'article pour lire un peu... sans trop se tuer les yeux)

Posté par thierrymurat à 17:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 9 mars 2017

Fouilles psycho-archéologiques

kiki-smith-theredlist

On apprend beaucoup plus des contes archaïques plusieurs fois centenaires et de leur troublante proximité archétypale parfois millénaire, que des études scientifiques sur le cerveau qui sont seulement capables de nous dire que l'horloge biologique de l’homme se situe dans l’hypothalamus, et qu'elle à la taille d’un haricot.

L’ethnopsychologie analytique ne nous apprend rien sur la taille et l’emplacement de l’âme, mais elle nous fait prendre conscience qu’elle est sûrement plus vieille que les pierres et certainement aussi vaste que le cosmos.

 

- Image : Kiki Smith (All Souls, 1988) -

Posté par thierrymurat à 11:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 7 mars 2017

C’est parfait !

icone15è

Ce qui est bien avec les réseaux sociaux, c’est que l’on peut avoir une vision assez globale et assez juste de l’opinion publique en quelques heures. Avant, il nous fallait faire confiance aux organismes de sondages… ou se contenter des discussions avinés au café du commerce. Aujourd’hui, il suffit de parcourir les innombrables commentaires sur facebook, twitter ou sur les sites d’information, et en quelques clics, les obsessions du moment sont très lisibles, très claires.

Tel jour, on s’acharne sur Roman Polanski, Bertrand Cantat, François Fillon, Ibrahim Maalouf, ou Robert Tartampion… le lendemain, on pointe du doigt les vilains mangeurs de viandes, ou les faux écolos pollueurs qui se chauffent au bois. Et le surlendemain, on se donne bonne conscience en proclamant haut et fort qu’on ne fume plus, qu’on fait du vélo, qu’on cuisine au soja, qu’on a une belle maison super écolo, que nos enfants sont formidables, que l’on est athée et que l’on vote blanc…

Le culte du parfait et de l’irréprochable est en marche.

Dans ce contexte de moralité exemplaire, le choix d’un gouvernant, d’un chef, d’un sauveur, devient très intéressant à observer. Il faut évidemment que cette personne qui va représenter le peuple soit aussi parfait que le peuple. Ce peuple si parfait… puisqu’il se met en scène sur les réseaux sociaux de manière tellement irréprochable. Selfie de profil facebook impeccable, moralité exemplaire, éthique citoyenne admirable, etc…

Il est très étonnant de noter le poids de la culture judéo-chrétienne dans ces périodes pré-électorales… Choisir la pureté de la Vierge, l’intégrité de Dieu le Père ou la magnanimité du Christ-Roi. On est très loin de la lucidité païenne des Grecs anciens et de leur Olympe peuplée de Dieux violents, alcooliques, incestueux, frivoles, guerriers, ou poètes… Des Dieux à l’image de l’homme. Tout simplement.

Pourquoi un président de la république qui représente le peuple devrait être plus parfait que le peuple qu’il représente ? Parce que le peuple veut élire inconsciemment un Dieu.

Un Dieu unique, parfait et irréprochable.

Mais au bout du compte, le troupeau choisira certainement cette fois-ci encore, dans un mirage de lucidité exemplaire, une parfaite ordure à son image : lâche et hypocrite. Sans surprises...

 

Image : Jésus entrant dans Jérusalem - icone russe du 15ème siècle - Andreï Rublev

Posté par thierrymurat à 12:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]