Dunes

L’ange déchu
À tête d’ours

A traversé l’hiver
À reculons
À l’abri du peuple maudit

Il marche maintenant
Vers l’océan
Traversant les dunes
Pénétrant le sable brûlant
De ses pieds de bouc

Respirant les effluves
De safran
De ces fleurs immortelles
Qui s’évaporent
Et se condensent
Entre les interstices
Des strings
Des surfeuses

Le soleil embrase
Ses plaies
Et son âme se consume
En de minuscules
Particules d’écume
Qui ensemencent de sel
Son épiderme érectile

 

 

– Dans mes carnets, mots en vrac, écrire des fragments –