jeudi 29 novembre 2018

Avoir

2cailloux3brindilles

L'oseille
Sans rien dans le citron
Ça vaut même pas le bœuf 
Qui tire la charrue,
Disaient les vieux d'ici 
Avant la guerre.

Hé, toi ! Le fantassin...
Sur le Chemin des Dames,
T'en aurais pas voulu
De nos vies de presque rien ?
Avec les poussières de fin de mois
Encroutées au coin de l'œil ?

Hein ?

Deux cailloux
Et trois brindilles
Hors taxes !
Avec cette intuition absolue
D'être au monde.
T'en aurais pas voulu, toi ?

Dis...

 

 

– Mots en vrac, écrire des fragments –

Posté par thierrymurat à 11:55 - Permalien [#]
lundi 26 novembre 2018

Trésor

jean-pierre

Parfois, un trésor en partage s'invite
dans la boîte aux lettres givrée
d'un matin de presqu'hiver.
Alors puisque les poètes ont toujours raison,
je garde au chaud cette affirmation fragile,
précieuse comme un printemps sous la neige.

 

 

– Dans mes carnets, secrets en vrac, fragments –

Posté par thierrymurat à 12:01 - Permalien [#]
mercredi 14 novembre 2018

Silence

neige70

J'ai appris à dessiner tout de suite et tout seul,
parce que je n'aimais pas trop parler.
Bien plus tard j'ai appris à écrire, à force de dessiner, 
parce que je voulais raconter le silence dans mes livres.
Aujourd'hui, j'ai envie d'écrire pour apprendre à me taire. 

 

 

– Mots en vrac, écrire des fragments –
(Dessin : moi, à 5 ans, dans mes carnets oubliés, hiver 1971)

Posté par thierrymurat à 15:54 - Permalien [#]
vendredi 9 novembre 2018

Si un jour

pluietrash

Si un jour fatigué 
Je me résigne à écrire 
Pour qu’on m’aime 
Comme un gros chat 
Ronronnant ses caresses 
Avachi sur les cuisses 
De la foule paresseuse 
Fous-moi dehors sous la pluie 
Dans la tempête de neige 
Et demande à la grêle 
De me gifler trois fois 
Jusqu’à ce que je me souvienne 
Qui je suis 
Avec mes questions chuchotées 
À contre courant 
Dans le vent dominant 
Qui gueule et qui proclame

Mais si après
Tu tournes sept fois
Ta langue dans ma bouche
Là, je ne dirai plus rien

 


– Dans mes carnets, mots en vrac, écrire des fragments –

Posté par thierrymurat à 18:27 - Permalien [#]
jeudi 8 novembre 2018

Rappel (rappel de)

caligraphisme

Les affirmations immolées 
Qui s'échappent de la voix fragile du poète,
Sont des sphinx silencieux.

Celui qui persiste à les confondre
Avec de l'exutoire, de la posture,
De la confession intime,
Ou (pire !)... de la vindicte prosélyte,
N'est qu'un misérable cloporte procédurier 
Ou un phacochère puceau de l'âme.


– Bien cordialement, La direction –
(Rappel du rappel publié le 18 mai 2018, en toute légitimité sur ce blog, ici même)

Posté par thierrymurat à 16:27 - Permalien [#]
vendredi 2 novembre 2018

A N I M A B I L I S

animafoto

Voilà... Animabilis est en librairie depuis hier
et à partir d’aujourd’hui.

C’est toujours très émouvant de laisser vivre un livre, seul ;
ce lâcher-prise
après l’accompagnement quasi-quotidien,
pendant dix-huit mois, jusqu’à la naissance de l'objet imprimé.

 

Bref...
Cela demande un peu de détachement tout ça, et… 
surtout beaucoup de confiance en « son » public.
Mais je ne suis pas inquiet. 
Car je sais que vous prendrez soin de cette histoire.
N’est-ce pas ?

 

 

A N I M A B I L I S
Mon tout nouveau récit dessiné,
aux éditions Futuropolis. 160 pages.
Enfin en librairie depuis le 1er novembre 2018 !

Posté par thierrymurat à 15:30 - Permalien [#]
jeudi 1 novembre 2018

J'ai vu...

rainlynch

Cette nuit, j'ai vu
Un grand feu dans un champ gelé,
Des chats noirs dans les yeux des phares,
Et une chouette...
Blanche c
omme la lune, sur la route
Qui mène à la maison.


Ce matin, il pleut.
Crédule et confiant,

Je croasse à l'imparfait du subjonctif
En caressant le hérisson du jardin mouillé.

 

 

 

– Dans mes carnets, mots en vrac, écrire des fragments –
(Peinture de David Lynch / Rain / 2005)

Posté par thierrymurat à 10:13 - Permalien [#]