Living Room

Pendant que le druide marseillais pleurniche sous son bonnet d'âne, et que la courageuse blonde américaine explique la stratégie de l'enculade algorithmique aux parlementaires européens, l'homo-neurasthénicus-cyber-connectum, lui, est fin prêt pour le prochain et ultime confinement augmenté : la méta-crétinerie immersive mondialisée. 


— Dans mes carnets, écrire des fragments of times — 
(Photographie : « Portable Living Room », sculpture de Walter Pichler © 1967)