samedi 25 décembre 2021

Joyeuses Fêtes !

foiegras_micuit

— Sur mes étagères / Plaisir d'offrir, joie de décevoir — 
(Produit premium+, certifié « non-clivant ») 

Posté par thierrymurat à 15:54 - Permalien [#]

vendredi 17 décembre 2021

So lonely, I could die

Heartbreak_Hotel

Le 10 janvier 1956, dans les studios RCA à Nashville, Elvis enregistre cette étrange complainte. Loin des swinging fifties. Au bord du précipice. En déséquilibriste visionnaire. Toute la légende naissante de ce gamin de vingt et un ans semble prendre racine dans ce white blues des bas-fonds, comme dans un film noir ; sur cette ligne de contrebasse qui suinte le long des rideaux flétris d'une chambre d'hôtel et dans ces maigrelettes notes de piano, étincelantes dans un ciel sans étoile. On est bien loin du frétillant Blue Suede Shoes qui tourne en boucle à la radio en cet hiver 56. Et si c'est encore un peu du rockabilly old school de Memphis Tennessee, il y a surtout ce trois-fois-rien d'autre chose qui se dégage du son orageux de Heartbreak Hotel... Mais quoi ?, me demandais-je fébrilement en terminant ce dessin. 


— Dans mes cartons, fragments dessinés — 
 (Dessin ©Thierry Murat / Magazine Pop Icons #1 / À paraître début juin 2022...) 

Posté par thierrymurat à 09:36 - Permalien [#]
jeudi 2 décembre 2021

Mars 2098

terrasse_moléculaire2

Quand je suis sorti sur la terrasse, l'épaisse brume d'azote avait envahi la vallée ; recouvrant totalement le squelette de la cité-morte. L'air était doux. Et mon rêve muet de la nuit dernière avait regagné la mémoire flash des espaces de stockage inframoléculaires, juste en dessous de la carlingue de la Villa Plasma. Ray Bradbury avait raison ; il faut se fabriquer des ailes durant la chute. 


— Dans mes carnets, écrire des fragments — 
(Dans mon Digital Sketchbook, visions) 

Posté par thierrymurat à 11:27 - Permalien [#]
lundi 29 novembre 2021

Boycott

boycott

Lorsque l'on se dit éveillé, responsable, engagé, citoyen... en boycottant Amazon, Monsanto, Nutella, Nestlé, le glyphosate, Zara, la 5G, Airbus, Big Pharma, MacDo, Polanski, et j'en passe... Comment peut-on encore, en toute sérénité, continuer de lécher le cul de Mark Zuckerberg, Jack Dorsey et Zhang Yiming, en utilisant quotidiennement leurs produits dégueulasses qui bousillent les cerveaux de nos gamins et détruisent peu à peu les dernières démocraties encore en vie en favorisant et en exacerbant l'impulsivité cognitive, la régression narcissique, l'addiction à l'indignation, le tribunal populaire, la paranoïa collective, la censure, et le chaos populiste pré-totalitaire ? La réponse est certainement dans la question. Sûrement très sélective, comme le tri. Tout comme l'aveuglement idéologique ou religieux. 

— Dans mes carnets, écrire des fragments of times — 

Posté par thierrymurat à 09:31 - Permalien [#]
dimanche 21 novembre 2021

Auguste tristesse

grand'lande

« Aucun, peut-être, n'aura dit quelle était jusqu'à nous l'irrésistible fascination sur l'habitant de cette terre de silence et de paix, d'espace sans limites ; de tristesse aussi, si l'on veut, – des étrangers qui la traversèrent distraitement au sortir du tumulte enfiévré de leurs villes et ne pouvant la comprendre, le lui ont parfois reproché, – mais d'une tristesse auguste et toute à elle, d'une infinie douceur, née de la poétique nudité entourante, d'un vague recueillement des choses dont le charme mystérieux, pénétrant l'âme primitive de la trace, la vouait à une rêverie muette, d'inconscient et de perpétuel enchantement... » 

— Texte et photographie de Félix Arnaudin, né en 1844 et mort en 1921 à Labouheyre (Landes de Gascogne) / Extrait de « Choses de l'ancienne Grande-Lande » © 1926 / éd. Gallica - BNF — 

Posté par thierrymurat à 12:53 - Permalien [#]

vendredi 19 novembre 2021

Le Silence de la Mer / 1942

houdeville

À Paris, début 1942, dans un contexte de collaboration avec l'occupant, de censure et d'autodafés, paraît clandestinement un petit roman de 96 pages qu’on se passe sous le manteau. Il s’intitule « Le silence de la mer » et il est signé d’un certain « Vercors ». Un livre qui raconte le silence d’un vieil homme et de sa nièce face à l’officier allemand qui a réquisitionné leur maison. Le silence comme une arme... Ce livre, véritable défi au régime nazi et à l’autorité de Vichy, acte de résistance littéraire, crée une immense surprise et suscite de nombreuses questions. De qui est ce court roman au titre poétique et mystérieux ? Quel auteur se cache sous l’étrange pseudonyme de « Vercors » ? Et quelle est cette maison d’édition que personne ne connaît, « Les Éditions de Minuit », qui a réussi la prouesse de sortir un si bel ouvrage en ces temps de pénurie, de terreur et de répression ? L’histoire du « silence de la mer » sera d’après Aragon, « le secret le mieux gardé de toute la guerre. » 

façonage

Au printemps / été 2021, j'ai réalisé une cinquantaine de dessins mis en mouvements qui accompagnent les rares images d'archives, pour essayer de raconter au plus juste l'histoire de la publication de ce livre, dans un très beau film réalisé par Nadine Lermite, produit par Harbor Films et diffusé sur France 5, le vendredi 19 novembre à 22h25. 


— « LE SILENCE DE LA MER, Une édition dans la Résistance » / Un documentaire de Nadine Lermite / 52 minutes / Coproduction France 5 - Harbor Films / Diffusion : vendredi 19 novembre 2021, à 22h25, sur France 5 — 
(Dessins © Thierry Murat / Harbor Films, 2021) 

En replay jusqu'au 17 janvier 2021, ici : www.france.tv 

Posté par thierrymurat à 12:36 - Permalien [#]
mercredi 17 novembre 2021

Fin de siècle...

aube_crash

— Ne reste que l'Aube / Thierry Murat © éditions Futuropolis — 
(176 pages en bichromie, tons directs sur papier offset / 24,6 x 30,7 cm / ISBN : 9782754828086) 
En librairie, depuis le 7 avril 2021 

Posté par thierrymurat à 20:27 - Permalien [#]
jeudi 11 novembre 2021

Monde d’après

Living Room

Pendant que le druide marseillais pleurniche sous son bonnet d'âne, et que la courageuse blonde américaine explique la stratégie de l'enculade algorithmique aux parlementaires européens, l'homo-neurasthénicus-cyber-connectum, lui, est fin prêt pour le prochain et ultime confinement augmenté : la méta-crétinerie immersive mondialisée. 


— Dans mes carnets, écrire des fragments of times — 
(Photographie : « Portable Living Room », sculpture de Walter Pichler © 1967) 

Posté par thierrymurat à 09:25 - Permalien [#]
vendredi 5 novembre 2021

Nocturne

Nocturne

« On est emporté par l'ambiance de cette conversation nocturne et par la noirceur du dessin. Quand il ne reste que l'aube après la lecture, c'est que la hantise ne disparaît pas... »

— Adrien Tournier / Librairie l'Atelier / Paris 20e / Haut Belleville — 
(Ne reste que l'Aube / Thierry Murat © Éditions Futuropolis) 
En librairie, depuis le 7 avril 2021 

Posté par thierrymurat à 11:38 - Permalien [#]
mercredi 3 novembre 2021

HomeLandes

lyrisme Landais

Retour chez nous, 
pour y enfouir la lumière 
dans les yeux et l'âme 
de la tanière griffue, 
blanchie à la chaux. 


— Dans mon Digital Revio, fragments d'ici — 
(Lampe Lyre noire, H. 72 cm, designed by Philippe Cuny © 1990) 

Posté par thierrymurat à 18:57 - Permalien [#]