dimanche 13 juin 2021

Spleenitude

black_flowers

Bien loin d'ici, ou de Cythère,
Dans les larmes odorantes de benjoin 
Et dans la chambre nue de Baudelaire,
Des fleurs noires se pâment dans un coin. 


— Dans mes carnets dessinés, écrire des fragments-hommages de rimes croisées — 

Posté par thierrymurat à 08:46 - Permalien [#]

jeudi 10 juin 2021

Projections

VortexNight

« Nous sommes servis par des fantômes organiques, pensa-t-il, qui par la parole et l'écriture pénètrent notre environnement. Des fantômes avisés qui veillent, issu du monde physique de la vie réelle, et qui se manifestent à nous comme des projections envahissantes mais bienveillantes ; les battements anciens d'un cœur oublié. » 

— Philip K.Dick / Extrait de « Ubik » / 1969 —
(Dans mon Digital Revio, fragments) 

Posté par thierrymurat à 07:32 - Permalien [#]
dimanche 6 juin 2021

Empathie

carthage_03

« Quand je fais une histoire ou un dessin, je suis obligé de prévoir les réactions de mon lecteur. J'imagine donc mon public ; fin, intelligent, cultivé. Cela me déplairait de travailler pour les imbéciles qui ne font aucun effort et à qui il faudrait tout expliquer une première fois et puis une seconde. » 

— Yves Chaland en interview, en 1985 — 
(Extrait de la planche 3 de « La Comète de Carthage » / Encre de chine, pinceau / 1986 © Yves Chaland - Les Humanoïdes Associés) 

Posté par thierrymurat à 11:17 - Permalien [#]
jeudi 3 juin 2021

Cubiculum

cubiculum_dormitorium

Dans la Rome antique, pour le temps (entre parenthèses) du repos, on se retirait dans le « cubiculum » ; une pièce fermée, étroite, souvent obscure et sans fenêtre, sans meuble et sans fonction véritablement définie.
Il suffisait alors de doter cet espace d'un simple lit, le temps du sommeil, pour que ce réduit devienne chambre à coucher ; « cubiculum dormitorium ». 


— Dans mes carnets, fragments de notes —
(Dans mon Digital Revio, homelandes) 

Posté par thierrymurat à 07:42 - Permalien [#]
lundi 31 mai 2021

Calligramme

dans_les_ronces

— Dans mes carnets, retour aux fondamentaux ; écrire des fragments épineux — 

Posté par thierrymurat à 10:32 - Permalien [#]

jeudi 27 mai 2021

Humanisme...

Aube_page74

« Dans mon inhumanité, je me sens souvent plus humain que ce troupeau de cloportes qui rampent au pied de ma tour, 153 étages plus bas. C’est ce qui aide mon âme damnée à croire encore en moi… et en l’aube, lorsque je retourne au fond de mes ténèbres. »   (Ne reste que l'Aube, page 100) 

double_Aube

— Ne reste que l'Aube / Thierry Murat © éditions Futuropolis — 
(176 pages en bichromie, tons directs sur papier offset / 24,6 x 30,7 cm / ISBN : 9782754828086) 
En librairie, depuis le 7 avril 2021 

Posté par thierrymurat à 09:28 - Permalien [#]
samedi 22 mai 2021

#FinDePromo

pâté_extra-fin— Sur mes étagères, fragments de trophée — 
(Poids net : 800 g. / À vendre / Prix à débattre sur le forum de www.actuaBD.com

Posté par thierrymurat à 09:03 - Permalien [#]
mardi 18 mai 2021

PhiloMoustache !


mustache3

« La démence est rare chez les individus,
elle est la règle en revanche dans un groupe,
un parti, un peuple, une époque. » 

— Friedrich Nietzsche / Par-delà le bien et le mal - Prélude d'une philosophie de l'avenir / 1886 —
(Dans mes carnets, philotypographisme) 

Posté par thierrymurat à 08:14 - Permalien [#]
samedi 15 mai 2021

Affichisme

cadre_black_white

Dans les années 60, aux États-Unis, au cœur d'un ségrégationnisme racial extrêmement brûlant, Tomi Ungerer – qui vit à l'époque à New York –, ose traiter de ce sujet en posant avec audace la question de la responsabilité réciproque de chaque camp, ou plutôt... du camp de « l'autre ». 
La mise en scène tête-bêche, comme sur une carte à jouer qui s’entre-dévore elle-même dans une autodestruction bicéphale, accentue la dramatisation du contexte. 
Présentée pour la première fois à New York lors d'une exposition en 1967, cette affiche, d'une intelligence visuelle tragi-comique hors norme, s'affranchit radicalement de tout manichéisme ; elle devient immédiatement une icône. Paradoxalement, elle met tout le monde d'accord. Mais... est-ce encore possible en 2021 ?... À l'aube de ce siècle merdeux et algorithmé qui ne sait plus faire la différence entre satire et offense, entre nuance et banalisation, entre dessin et blasphème, entre raccourci et impasse... Est-ce encore possible ?
Tu as la réponse, toi ? Moi, je ne l'ai pas. 


— Dans mes carnets, fragments of times — 
(Affiche de Tomi Ungerer, 1931-2019 / « Black Power - White Power », 1967 © Musées de Strasbourg) 

Posté par thierrymurat à 09:37 - Permalien [#]
jeudi 13 mai 2021

Circles...

mad_circle

« I find it hard to tell you 'cause I find it hard to take.
When people run in circles it's a very, very...
Mad world, mad world. » 

— Tears for Fears, 1982 —
(Dans mes carnets dessinés, fragments of times) 

Posté par thierrymurat à 08:52 - Permalien [#]