mercredi 4 octobre 2017

Au commencement (?)

guerre_du_feu

Selon Levi Strauss, chez les peuplades qui ne connaissent pas la cuisson des aliments, les mots « cuit » et « cru » n'existent pas. Ici, ce n'est donc pas le langage qui induit le mode de vie ou de penser. C'est l'inverse. Il serait idiot de croire que c'est parce que ces concepts sont absents de leur langage, que ces peuplades ne connaissent pas (ou n'ont pas pu avoir accès à) la cuisson des aliments.

Au commencement est l'action.
(Et non le verbe)
L'Homme (ou la Femme ?) invente le feu.
Et ensuite il (ou elle !) le nomme : « Ffff »
(Feu, Fire, Fuego, Feuer, etc. peu importe...)


Ce n'est pas parce que le masculin l'emporte sur le féminin dans la grammaire française que la société française est phallocrate. C'est peut-être l'inverse. Et encore, ça reste à prouver... Aucune affirmation sur un territoire aussi vaste et complexe que la liguistique ne peut être décrétée vérité absolue. Ce qui est sûr, c'est qu'essayer de modifier le langage (avec l'écriture inclusive, non « genrée ») afin d'influencer et de modifier la pensée sexiste, est un fantasme autoritaire et totalitaire. Ça ne sert à rien. Ce n'est qu'une idée un peu « bébête » de publicitaires. De communicants* qui s'autoproclament « très influents »... Une lubie d'urbains déconnectés des archaïsmes les plus fondamentaux, qui monopolisent les réseaux sociaux avec leur prosélytisme mondain et condescendent.

Puisqu'au commencement est, bel et bien, l'action.
(Et non le verbe)

Les peuples primitifs (ceux d'avant le langage) ne connaissaient évidemment pas le mot « liberté »Mais il serait idiot de croire qu'ils n'avaient aucune conscience du sentiment de liberté (en opposition de celui de captivité) lorsqu'ils étaient, par exemple, prisonniers d'une tribu adverse.

Il est même fort probable que les peuples premiers aient eu conscience de manière intuitive de la masculinité du soleil et de la féminité de la lune bien avant de formuler ou d'écrire un seul mot articulé. Il n'y a guère que ces pauvres anglais qui n'ont pas réussi à trancher (the moon, the sun...).

Pourtant la lune est bel et bien une femme. Le vent est bel et bien un homme. La pluie est bel et bien une jeune fille. Le chène est bel et bien un grand-père et la forêt, une grand-mère. J'en suis intimement persuadé. Quand tu vis en pleine campagne depuis plus de 15 ans, on te la raconte pas avec le sexisme du langage...

Les gens de la ville sont des sots,
C'est la faute à Voltaire.
C'est c'que disent les gens d'la terre,
C'est la faute à Rousseau.

* Pour info : http://www.motscles.net/le-chemin-de-influence
(Attention ! Voyage surréaliste dans le monde « merveilleux » des communicants)

– Photo : « La Guerre du Feu » - un film de Jean-Jacques Annaud - 1981
(d'après le roman de J.H. Rosny aîné - 1909) –

Posté par thierrymurat à 16:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 8 septembre 2017

La Réponse !

Voilà.
À cette fameuse question qui nous taraudent tant, nous les faiseurs de livres, notamment... Je crois que voici La Réponse, limpide comme de l'eau de roche, libre comme une âme et humble comme un arbre en hiver.

– Henri Gougaud « L'homme qui voulait rendre les gens heureux » –

Posté par thierrymurat à 13:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 27 août 2017

Primitif

primitif

« Mon cœur faire la musique du tam tam »
– Richard Gotainer –

 

Gribouillis « n'importe quoi » dans mes carnets de vacances (extrait)

Posté par thierrymurat à 13:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 23 août 2017

Summer Storm

toscane

Mon été « Photo Renaissance » en Toscane...
Visible ici, au milieu du reste : https://www.instagram.com/thierry.murat/

Posté par thierrymurat à 13:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 15 juin 2017

Squelette

anima14-15

Parfois, le squelette miniature d'une double-page naît gribouillé 
au verso d'un maigre ticket de caisse. 
Et parfois tout est là... pour que ça raconte déjà. 

Ici, la double-page 14 / 15.

 

– Gribouillis préparatoires, story-board 
(nouveau livre en cours)

Posté par thierrymurat à 12:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 6 juin 2017

Even when the ship is wrecked...

Un morceau enregistré lors des séances studio de « OK Computer »
jamais publié et tout juste exumé à l'occasion des 20 ans de l'album mytique.

– Radiohead « I Promise » inédit - 1997  –

Posté par thierrymurat à 13:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 31 mai 2017

Mornin'Crow !

Tu sais, l'oiseau... C'est pas la peine de faire la gueule. Ho !

morningcrow2

Posté par thierrymurat à 12:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 26 mai 2017

Carnet (again...)

La fameuse page 18 ! Il neige toujours à cette saison,
dans ce nord du Yorkshire, battu par la caresse des vents dominants.


« Déjà perdu avant d'arriver... »

carnet p

– Gribouillis préparatoires, dans mon carnet de story-board
(nouveau livre en cours)

Posté par thierrymurat à 11:46 - Commentaires [1] - Permalien [#]
mardi 23 mai 2017

Quelque part, au nord de la lande de Fylingdales...

croak

Page 14

« Tout avait commencé en cette pâle journée de décembre 1872,

alors que je cherchais ma route à travers la lande, en direction d’Egton Bridge. »

– Gribouillis préparatoires, dans mon carnet de story-board
(nouveau livre en cours)

Posté par thierrymurat à 12:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 14 mai 2017

Écriture (ok... ça c'est fait)

dossier anima 1

Voilà. Je viens de finir d'écrire le récit de mon prochain livre de bande dessinée. Place au dessin, maintenant. Il me reste un peu de temps (si peu...). 150 planches aux émanations sauvages ! (enfin... théoriquement...) Des corbeaux, de la neige, de la lande au nord de l'Angleterre au 19ème siècle, de la poésie comme une incantation archaïque, un envoutement...

carnet anima

Ça sortira vers le milieu de l'an de grâce 2018, chez Futuropolis (évidemment !)
Trop tôt pour vous dire le titre...

dossier anima 2

Posté par thierrymurat à 15:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]