labour

Je descends d'une lignée de paysans du Périgord.
Depuis Cro-Magnon. Et jusqu'à l'exode rurale d'après guerre.

Des ploucs. Des croquants. Des culs-terreux...
Des petits artisans, 
puis des fonctionaires.

Peut-être un lointain ancêtre, artiste-peintre à Lascaux ou un troubadour
qui chantait l'amour courtois en langue d'Oc.

Et encore... Pas sûr. Mais bon.
Va savoir.

Je me sens loin de tout ce petit monde artistique-littéraire,
urbain et hyperconnecté.

Tellement loin...
Parfois envie de les empaler fièrement avec ma fourche de bouseux.
Mais le rat des villes est plus rapide - plus malin - que le rat des champs.
Toujours.

 


– Dans mes carnets, mots en vrac, écrire des fragments de généalogie,
et puis regarder mes enfants pousser comme des fleurs sauvages –

(rien à voir avec mon nouveau livre en cours)

Gravure sur bois © Maurice Albe - 1965