Le blog de Thierry Murat

samedi 4 avril 2020

WaitingForNothing

waiting

— Dans mes carnets, fragments dessinés — 

Posté par thierrymurat à 09:33 - Permalien [#]
vendredi 3 avril 2020

Des nouvelles d'ici (fragments #7)

leJour

Le chancre pandémique 
de l'ignoble siècle jeuniste et planétaire 
décime les anciens et leur mémoire de pierre. 

J'ai pas peur de mourir. 
Non. 

Mais dans ma tendre misanthropie, 
j'ai peur de crever 

contaminé par cette hideuse 
race posthumaine 
biberonnée à la télé réalité 

et dépucelée sur youtube. 

Je veux pas finir infecté 
par cette misérable armée 
de cloportes humanoïdes, 
neurasthéniques et cyberconnectés 
à l'ultra-bêtise du monde. 

Leave me alone, 
peuple maudit. 



— Dans mes carnets, fragments — 

Posté par thierrymurat à 12:14 - Permalien [#]
jeudi 2 avril 2020

HomeLand #2

vrac en vrac

— Dans mon Digital Revio, fragments de vrac — 

Posté par thierrymurat à 08:54 - Permalien [#]
mercredi 1 avril 2020

Leçon de dessin en trois cases...

Ranx_àNY

— RANXEROX / Tanino Liberatore © L'Écho des Savanes, 1981  — 

Posté par thierrymurat à 11:20 - Permalien [#]
lundi 30 mars 2020

We_hope_you_are_ok_

fitterHappier01

fitterHappier02

— Radiohead / Fitter Happier / sur l'album « OK Computer », 1997 — 

Posté par thierrymurat à 09:58 - Permalien [#]
dimanche 29 mars 2020

Leçon de dessin en trois cases...

tomgauld

— Tom Gauld © The Guardian, UK, 2017 — 

Posté par thierrymurat à 18:00 - Permalien [#]
samedi 28 mars 2020

Des nouvelles d'ici (fragments #6)

goodtimes

Le temps
de l'attente 
est dans la terre. 
Le vers du poète 
est dans le fruit. 

Pourriture 
céleste, 
donne-nous 
l'azur ! 
Les nues. 

 

— Dans mes carnets, fragments — 

Posté par thierrymurat à 17:39 - Permalien [#]
vendredi 27 mars 2020

Leçon de dessin en six cases...

tomine

— SUMMER BLONDE / Adrian Tomine © Drawn & Quarterly publishing, 2002 — 

Posté par thierrymurat à 10:50 - Permalien [#]
jeudi 26 mars 2020

Épreuve

négatifbaudelaire

« La poésie se distingue de la littérature comme le désir d'être se distingue de la gestion de l'avoir. Elle ne cherche pas des significations mais le sens, le sens qu'il y a à vivre. » 


— Yves Bonnefoy —
(Photographie : Portrait de Charles Baudelaire par Félix Nadar,
vers 1855 / Négatif sur plaque de verre) 

Posté par thierrymurat à 09:04 - Permalien [#]
mercredi 25 mars 2020

Leçon de dessin en quatre cases...

blue

— BLUE / Kiriko Nananan © Magazine House, Tôkyô, 1996 — 

Posté par thierrymurat à 13:44 - Permalien [#]
mardi 24 mars 2020

Des nouvelles d'ici (fragments #5)

letemps

Au loin
le ciel cogne 
sur un tambour de guerre
éventré 

Pendant
que chacun règle
ses comptes d'apothicaires
étriqués 

Là-bas 
le vent mauvais 
des gourous
trafique l
a rumeur 

On aurait dû
si seulement si 
on n'avait qu'à 
si j'aurais su 

 

— Dans mes carnets, fragments — 

Posté par thierrymurat à 08:58 - Permalien [#]
lundi 23 mars 2020

Leçon de dessin en une case...

jamie

— TANK GIRL / Jamie Hewlett © Deadline Magazine, UK, 1989 — 

Posté par thierrymurat à 09:14 - Permalien [#]
dimanche 22 mars 2020

Des nouvelles d'ici (fragments #4)

petitjournal

Chacun a sa tragédie privée. 
Le rentier de gauche
comme le vagabond des étoiles.
Le moine comme la putain. 

Chacun se considérant 
comme une nécessité première. 
Chacun se croyant unique 
dans son misérable égoïsme. 

Vouloir faire commerce universel 
de sa propre tragédie,
c'est l'imposture des impuissants.
La posture des lâches. 

Le philosophe ne sait 
que théoriser

le drame de l'existence. 
Le journaliste d'investigation 
et le médiocre romancier 
ne font que transformer 
les blessures intimes 
en pièces à conviction. 

Pour guérir du chaos du monde,
adressez-vous au poète. 
À personne d'autre. 

 

— Dans mes carnets, fragments — 

Posté par thierrymurat à 10:58 - Permalien [#]
samedi 21 mars 2020

Sabbat de printemps

eostre

Eostre tarde à se lever. 

L'indolente équinoxe  
traîne encore au lit
des ruisseaux 
et dans les draps blancs 
du vieil hiver. 

Aux creux de l'aube, 
le flou du dernier sommeil 
de la dernière Lune 
rêve encore un peu 
d'un inéluctable réveil
des consciences. 

Puis Eostre se lève enfin. 
Lascive.

Offrant
sa croupe
aux semences 
de feu. 

 

— Dans mes carnets, fragments printaniers — 
(Photographie : Arthur F. Kales, 1920) 

Posté par thierrymurat à 12:53 - Permalien [#]
vendredi 20 mars 2020

Cui-cuiterie

cuicuiterie

À part le mauvais vin, 
je crois qu'il n'y a rien de pire 
que la mauvaise littérature 
si ce n'est, peut-être, 
la mauvaise poésie. 

Celle qui cui-cuite 
en gazouillant
des métaphores poussives 
de chants de piafs 
aussi cruches 
que les roucoulades 
d'un gros merle empoté 
se prenant pour Jacques Pivert, 
faisant fièrement d'une fiente sur le sol 
un haïku low cost sur facebook 
et espérant ainsi épater la volaille 
du poulailler en temps de crise. 

Cot-cot-codex. 

 


— Dans mes carnets, fragments — 
(Dans mon grenier, mièvrerie encadrée et oubliée) 

Posté par thierrymurat à 12:12 - Permalien [#]
jeudi 19 mars 2020

Des nouvelles d'ici (fragments #3)

ladépèche

Les jours succèdent aux jours. 

De la lumière à l'obscurité, 
l'éternité se réduit toujours 
à une affaire de minutes. 

Il y avait tant à faire ici 
depuis si longtemps déjà. 

Mais le temps se rétrécit. 

Alors les mots se détachent du carnet 
et redeviennent nuages, étoiles,
cailloux, lacs gelés, 

ou fleurs de charogne. 

 

— Dans mes carnets, fragments — 

Posté par thierrymurat à 08:25 - Permalien [#]
mercredi 18 mars 2020

Leçon de dessin en trois cases...

akira

— AKIRA / Épisode 21 « Fureur et tourment » / Katsuhiro Otomo © 1991 — 

Posté par thierrymurat à 16:15 - Permalien [#]
mardi 17 mars 2020

Des nouvelles d'ici (fragments #2)

lematin

Ce matin, 
les rats des villes ont quitté le navire. 

Ils font semblant de relire la peste de Camus 
dans leur maison de campagne 
en buvant du thé vert sur facebook. 
Pas trop de bisous, madame la marquise. 
Pas trop de bisous... 

Gardez-en pour vous. 

(...) 

Et ici, on vit. 
Depuis des siècles. 

On regarde au loin 
la fatigue des jours meilleurs 
qui avancent. 

Rentrer du bois. 
Réparer les gouttières. 
Plumer quelques grives. 
Amener la petite au docteur ;
ce n'est qu'un mauvais rhume,
garde bien le lit au chaud 
sous l'édredon. 

 

— Dans mes carnets, fragments — 

Posté par thierrymurat à 11:55 - Permalien [#]
dimanche 15 mars 2020

RealFriends

Realfriend

« That's when you know
Who your real friends are
(That's when you don't) 
Who your real friends are 
This is when you know 
This is when you know 
Who your real friends are 
(That's when you don't) 
(That's when you don't) 
(That's when you don't) 
This is 
This is when you know 
Who your real 
Who your real friends are 

Who your real friends are 
That's when you know » 


— Thom Yorke / Runwayaway / Sur l'album « Anima », 2019 — 
(Photo : dans mon atelier, fragments de vanité) 

Posté par thierrymurat à 18:01 - Permalien [#]
vendredi 13 mars 2020

Des nouvelles d'ici (fragments #1)

ouvrage

La terre d'ici,
montre un chemin de sable 
qui épouse l'écorce. 
Le vent se fait discret d'apaiser 
les frayeurs des villes
en millions d'exemplaires. 

Au loin, les cris des hommes
dispersent mes silences. 

Le cœur sur l'ouvrage 
préserve le temps précieux, 
d'être au monde 
page après page, le ciel avance 
en solitude. 
Et la forêt se tait. 

 

— Dans mes carnets, fragments — 

Posté par thierrymurat à 10:52 - Permalien [#]