Le blog de Thierry Murat

mercredi 10 août 2022

Ici ça va

feux

Le feu est reparti hier soir dans une cinétique terrifiante. Un feu monstre. Beaucoup plus rapide et plus violent que la dernière fois. Un incendie plus bref aussi. Mais beaucoup plus destructeur. Le cataclysme impose désormais son propre rythme. Exponentiel comme la macro-économie. Dix kilomètres au nord de la maison. Chaos. La planète fait ce qu'elle a à faire dans son continuum affolant. Dans cet éclat brulant de réalité déferlante et sans nuance. Elle se contrefout divinement de nos angoisses solastalgiques pétrifiées dans nos projets décarbonés. Les incantations névrotiques des éco-activistes et les plans d'investissements du Cac40 pour une année moins énergivore... elle s'en balek, la planète. Elle fait ce qu'elle a à faire. Maintenant. Tout de suite. Ah, au fait... Merci d'avoir pris des nouvelles, ça me touche. Ici, ça va. 

— Dans mes carnets, fragments of times — 

Posté par thierrymurat à 22:36 - Permalien [#]

jeudi 4 août 2022

Collector !

foucault_popMichel Foucault, the famous pop icon of French Theory ! The Guru of post-modernist philosophy ! The King of post-structuralism ! This superb vinyl figure ( 9cm tall / $15 ) of Michel Foucault, the great french philosopher of the seventies, is especially for you, young fetishist « social justice warrior » of the 21st century... 

— Coming soon in this collection : Simone de Beauvoir, Gilles Deleuze & Felix Gattari, Jean Baudrillard, Jacques Derrida... — 
( Collect them all !!!  And enjoy the vintage taste of French Theory ! ) 

 

Posté par thierrymurat à 13:41 - Permalien [#]
mardi 19 juillet 2022

Cendres

burningDepuis sept jours, les cartes satellites digitalisées sur les écrans de nos smartphones, nous montrent la progression des deux monstrueux brasiers « en temps réel ». L'un sur la côte atlantique et touristique du Pyla, l'autre vers les terres rurales de Landiras. J'habite au milieu. Entre deux feux. La modélisation du territoire et la numérisation du monde n'ont aucun sens, face au réel lorsqu'on s'y cogne... physiquement. Une minuscule patrouille de canadairs survolle le désastre, perdue dans l'immensité d'un ciel de flammes. Vingt mille hectares de cendres en sept jours. L'équivalent de deux fois la superficie de la ville de Paris. Pendant ce temps, à soixante-dix kilomètres au nord de l'enfer, le bobordelais est inquiet pour son urbaine santé ; les fumées résiduelles de l'incendie lointain lui « picotent » un peu la gorge. Il se rassure avec la courgette bio qui, parait-il, protège l'organisme des particules fines... Les « spectaculaires » progrès de l'IA, du deep-learning et les investissements colossaux de ces dix dernières années dans la digitalisation de l'information et des services, ne nous sauveront pas des cataclysmes environnementaux en cours et à venir. La « déréalisation » – engendrée par les relations virtuelles ayant pris le pas sur les relations sociales incarnées physiquement – empêchera les humains d'agir car ils n’habiteront plus suffisamment ni leurs corps, ni le réel. Mais la fin du monde sera instagramable et disponible en streaming sur tiktok. C'est déjà ça... 

— Dans mes carnets, fragments of times — 

Posté par thierrymurat à 15:59 - Permalien [#]
lundi 4 juillet 2022

Nowhere around

sea-shore

« Things are exactly as they seem 
But I'm nowhere around... 
You're where I was told to go 
If I don't want to be found. » 


— Joseph Arthur / Speed of Light / from the album « Come to Where I'm From », Real World Records © 2000 — 
(Dans mon Digital Revio, somewhere in homeLandes) 

Posté par thierrymurat à 12:24 - Permalien [#]
mercredi 22 juin 2022

Last trip

last_trip

C'était le vent 
sur la route 
qui faisait avancer 
le ciel. 
Vers l'ici et l'ailleurs, 
Kerouac 
avait semé le bordel 
partout. 
Une galaxie 
constellée d'ornières 
n'a pas le temps 
de s'habiller en phrases ; 
les mots calibrés .22 long rifle 
sont des météorites. 
Et toi... 
Que veux-tu garder 
dans ton joli cercueil ? 
La merde ou la poésie ? 

— Dans mes carnets, écrire des fragments — 

Posté par thierrymurat à 09:15 - Permalien [#]

jeudi 16 juin 2022

Analyse

rions_un_peu

Posté par thierrymurat à 10:22 - Permalien [#]
vendredi 3 juin 2022

Summer of Love !

T— Projet estival de tee-shirt activiste, en série limitée, cherche financement participatif, solidaire et responsable — 
(Produit premium+, certifié « non-clivant ») 

Posté par thierrymurat à 11:14 - Permalien [#]
dimanche 1 mai 2022

At work...

table_mars22

Se taire ici 
pour parler 
plus fort 
dans le livre 
en cours. 

Écrire 
avec des gants 
de boxe 
et dessiner 
avec le cortex 
frontal. 

 

— Table de travail, mai 2022 / Nouveau livre en cours / 200 pages en chantier / En librairie, début 2023 — 
(Dessin © Thierry Murat / éditions Delcourt) 

Posté par thierrymurat à 12:03 - Permalien [#]
dimanche 24 avril 2022

Hommage

pigs_tribute

À la mémoire des camarades abstentionnistes, 
idéalistes-moralisateurs, idéologues social-populistes, 
adeptes de l'héroïsme de la pureté malsaine 
dans la blancheur du scrutin nul et non avenu. 
Et dans la médiocrité du non-geste sale aux mains propres, 
honneur aux lâches qui se prennent pour des justes, 
en n'étant juste que des lâches. 
Amen. 


— Sur mes étagères, fragment monumental d'un héroïsme miniature — 

Posté par thierrymurat à 20:12 - Permalien [#]
jeudi 7 avril 2022

Inordination

wonderwhere

Le solipsisme de nos neurotransmetteurs bio-connectés nous exhortait à trouver sacré le caprice des algorithmes. Ainsiab absurdo, nous en étions venus à envier la béatitude des machines. Notre conscience se confondait alors avec la platitude des écrans. 


— Dans mon Digital Sketchbook, fragment of times — 

Posté par thierrymurat à 09:34 - Permalien [#]
mardi 15 mars 2022

Global

pixman2L'artiste de la modernité – celui qui expose ses œuvres sur instagram – est désormais tenté de transformer ses petites érections créatives en NFT. D'aucuns pensaient naïvement que l'ultime projet du « silicon capitalism » était seulement de virtualiser et de marchandiser un des derniers trésors vivants, à savoir les relations humaines connectées. Mais non... 
En fait, le projet est bien plus vaste. Et la spéculation sur la dématérialisation totale de l'art n'est que le début d'une enculade infiniment plus globale. 


Dans mon Digital Sketchbook, fragment non fongible — 

Posté par thierrymurat à 13:40 - Permalien [#]
samedi 5 mars 2022

10ème jour

chars

En temps de guerre, lorsqu'on est très loin du réel qui cogne sur la ligne de front, le « oui mais » légitimise toujours la pleutrerie. Après s'être autoproclamé épidémiologiste de trottoir pendant deux ans, le commentateur du quotidien connecté se mue soudainement en géopoliticien de comptoir. Et quand on n’a pas forcément grand-chose à en dire, le poncif populiste est bien pratique pour participer au bavardage collectif sur le global network. 


— Dans mes carnets, fragment of times — 

Posté par thierrymurat à 20:34 - Permalien [#]
mercredi 16 février 2022

Trace

scribulusL'écrivain de la modernité – celui qui publie sur les réseaux sociaux – jouit de la traçabilité de son lectorat, comme la grande distribution avec le bétail ou les fruits et légumes. Il sait quand et par qui il est lu. Ce qui confère à l'immédiateté numérique le pouvoir d'octroyer la déception immédiate ; l'écrivain de la modernité sait, en temps réel, si il est lu par des cons. C'est indéniablement un gain de temps. Et donc, une certaine idée du progrès. 


— Dans mes carnets, fragment of times — 
(Scribe de Saqqarah / Égypte, 2600 av. J.-C.) 

Posté par thierrymurat à 10:46 - Permalien [#]
samedi 29 janvier 2022

Géométrie

teknokub

Dans cet enfermement cubique et digital, les tribus étaient devenues hermétiques. Ceux qui avaient appris à aimer le vide en apprivoisant l'incertitude et l'inexplicable, en silence, donnaient vie à leurs angoisses secrètes. Et ceux qui avaient choisi de faire de leur souffrance un déni infantile, pour se rassurer, vomissaient sans répit une rage suicidaire prisonnière d'elle même. Dans ce réel numérisé, le parallélisme des mondes ne s'encombrait plus de l'utilité rationnelle de la géométrie euclidienne. 

— Dans mes carnets, fragments of times — 
(Photographie : Monolithe de Jean Nouvel, 2002 / Structure métallique sur plate-forme flottante en béton / Hauteur : 34 m / Arteplage de Morat, Suisse) 

Posté par thierrymurat à 16:15 - Permalien [#]
jeudi 20 janvier 2022

Mythe

récit ample

« S'attaquer à un mythe est toujours complexe. Avec Ne reste que l'AubeThierry Murat s'attelle à l'un des plus ancrés dans l'imaginaire collectif – le mythe du vampire – en évitant les poncifs et en détournant les attentes grâce à une approche futuriste, une tonalité mélancolique, un dessin immersif... » 


— Rémi Inghilterra / Journaliste bd / Chroniqueur chez BoDoï / Membre du comité de sélection au festival d'Angoulême — 
(Ne reste que l'Aube / Thierry Murat © éditions Futuropolis)
En librairie, depuis le 7 avril 2021 

Posté par thierrymurat à 10:15 - Permalien [#]
lundi 10 janvier 2022

SpaceHole

spacehole 2

« Les résultats des dernières observations de la sonde spatiale Proktos ne laissent désormais plus la place au doute. Le trou du cul de l'univers est bel et bien en expansion, lui aussi. Et il aspire l'âme de l'humanité dans une gigantesque sodomie intersidérale. Nous allons donc tous mourir en faisant jouir le cosmos par l'anus. Et ceci risque bien, hélas, de prendre plusieurs milliards d'années... C'est terrifiant, mais c'est ainsi. Bonsoir. » 
C’est sur cette ultime annonce de la célèbre agence conseil en communication d’influence, Fuck’Off, que la totalité des réseaux sociaux se sont brusquement tus, hier au soir à minuit. Un dernier tweet du professeur Jean-Michel Fion (le très controversé youtubeur épidémiologiste pédophile aux 800 000 followers) s'est échappé du grand vide, avant de se désintégrer comme un pet quantique... Et puis le silence. 


— C'était un communiqué d'Ici-Même-en-Temps-Réel — 

(Merci de nous avoir suivis) 

Posté par thierrymurat à 12:20 - Permalien [#]
mercredi 5 janvier 2022

Révélation...

révélation_1— C'était un communiqué de Science-of-ze-Futur — 
(Merci de nous avoir suivis) 

Posté par thierrymurat à 18:34 - Permalien [#]
vendredi 31 décembre 2021

1er janvier 2122

NFW_122

En ce début de 22ème siècle, la valeur universelle – et donc la forme poétique – des messages de bonne année importait peu. À l'instar de n'importe quelle donnée valorisée non-fongible, les NFW (Non-Fungibles Wishes) flattaient surtout l'ego. Ils étaient distribués gratuitement tous les 1ers janvier par l'Empreinte Système à la crypto-populace, sur ses neuro-screens synchronisés. Les NFW étaient certifiés d'unicité, offrant ainsi une valeur médiane reposant uniquement sur la propriété individuelle augmentée. Ils pouvaient être revendus le double, le triple ou au centuple sur le GoodPlace. Ces crypto-vœux s'inspiraient ouvertement des fortune-cookies du 21ème siècle. Ce qui leur conférait un certain charme désuet en provoquant une charge émotive à bon marché, déjà supérieure à la valeur minimale avant spéculation.
Certains NFW contenaient des messages progressistes cryptés. Ça, c'était le petit premium+ offert par l'Empreinte Système aux avatars de la Knockchain, en chaque début d'année, afin de perpétuer le sens de la fête post-moderne pour les générations futures. 


— Dans mes carnets, fragments of times — 

Posté par thierrymurat à 23:59 - Permalien [#]