Le blog de Thierry Murat

mercredi 15 mars 2017

Celui-Qui-Raconte...

festin-couv

Le Festin / n°101 / Printemps 2017.
La revue culturelle de la Nouvelle-Aquitaine.
Un très bel article signé Nicolas Trespallé.

festin_art(on clique sur l'article pour lire un peu... sans trop se tuer les yeux)

Posté par thierrymurat à 17:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 9 mars 2017

Fouilles psycho-archéologiques

kiki-smith-theredlist

On apprend beaucoup plus des contes archaïques plusieurs fois centenaires et de leur troublante proximité archétypale parfois millénaire, que des études scientifiques sur le cerveau qui sont seulement capables de nous dire que l'horloge biologique de l’homme se situe dans l’hypothalamus, et qu'elle à la taille d’un haricot.

L’ethnopsychologie analytique ne nous apprend rien sur la taille et l’emplacement de l’âme, mais elle nous fait prendre conscience qu’elle est sûrement plus vieille que les pierres et certainement aussi vaste que le cosmos.

 

- Image : Kiki Smith (All Souls, 1988) -

Posté par thierrymurat à 11:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 7 mars 2017

C’est parfait !

icone15è

Ce qui est bien avec les réseaux sociaux, c’est que l’on peut avoir une vision assez globale et assez juste de l’opinion publique en quelques heures. Avant, il nous fallait faire confiance aux organismes de sondages… ou se contenter des discussions avinés au café du commerce. Aujourd’hui, il suffit de parcourir les innombrables commentaires sur facebook, twitter ou sur les sites d’information, et en quelques clics, les obsessions du moment sont très lisibles, très claires.

Tel jour, on s’acharne sur Roman Polanski, Bertrand Cantat, François Fillon, Ibrahim Maalouf, ou Robert Tartampion… le lendemain, on pointe du doigt les vilains mangeurs de viandes, ou les faux écolos pollueurs qui se chauffent au bois. Et le surlendemain, on se donne bonne conscience en proclamant haut et fort qu’on ne fume plus, qu’on fait du vélo, qu’on cuisine au soja, qu’on a une belle maison super écolo, que nos enfants sont formidables, que l’on est athée et que l’on vote blanc…

Le culte du parfait et de l’irréprochable est en marche.

Dans ce contexte de moralité exemplaire, le choix d’un gouvernant, d’un chef, d’un sauveur, devient très intéressant à observer. Il faut évidemment que cette personne qui va représenter le peuple soit aussi parfait que le peuple. Ce peuple si parfait… puisqu’il se met en scène sur les réseaux sociaux de manière tellement irréprochable. Selfie de profil facebook impeccable, moralité exemplaire, éthique citoyenne admirable, etc…

Il est très étonnant de noter le poids de la culture judéo-chrétienne dans ces périodes pré-électorales… Choisir la pureté de la Vierge, l’intégrité de Dieu le Père ou la magnanimité du Christ-Roi. On est très loin de la lucidité païenne des Grecs anciens et de leur Olympe peuplée de Dieux violents, alcooliques, incestueux, frivoles, guerriers, ou poètes… Des Dieux à l’image de l’homme. Tout simplement.

Pourquoi un président de la république qui représente le peuple devrait être plus parfait que le peuple qu’il représente ? Parce que le peuple veut élire inconsciemment un Dieu.

Un Dieu unique, parfait et irréprochable.

Mais au bout du compte, le troupeau choisira certainement cette fois-ci encore, dans un mirage de lucidité exemplaire, une parfaite ordure à son image : lâche et hypocrite. Sans surprises...

 

Image : Jésus entrant dans Jérusalem - icone russe du 15ème siècle - Andreï Rublev

Posté par thierrymurat à 12:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 27 février 2017

Stéréotype (?)

kimimila

Le musée du Nouveau Monde de La Rochelle prépare pour cet été, une exposition intitulée « Le scalp et le calumet ; Imaginer l’Indien en occident du 16e siècle à nos jours ». Une exposition dont le principal propos est de pointer du doigt (pour mieux dénoncer) les stéréotypes de l’Indien du 16e au 21e siècle.

Le long texte du catalogue de l'exposition s'aventure un moment sur les stéréotypes (toujours ce mot fourre-tout) en bande dessinée. Puisque c'est l'axe de l'exposition, l'auteur de l'article semble chercher « à tout prix » pourquoi et comment les auteurs de petits mickeys visages-pâles ont-ils une vision aussi caricaturale du peau-rouge.

Le texte de l’article, bien que passionnant et fort bien écrit, devient vite indigeste. A trop chercher systématiquement « l'erreur » dans une œuvre, on devient rapidement malveillant à l'égard de l'auteur. C'est hélas une démarche très « universitaire » : argumenter pour abonder coûte que coûte dans le sens de la problématique posée radicalement de manière subjective.
Quelle horreur...

Evidemment, ÉtuŋwAŋ n'échappe pas aux « attaques »... Et en substance, celà donne ceci : « Mes » Sioux seraient trisement désincarnés comme un mirage... La relation mystico-érotique entre Joseph et la jeune Indienne ne serait ici qu'un prétexte à éloigner encore plus l'homme blanc de la « réalité » indigène et mon propos d'auteur serait de perdre davantage Joseph dans sa tourmente afin de presque l'excuser du génocide dont il est acteur par procuration. Blablabla... C’est très violent pour un auteur d’être si mal lu. Ou lu de travers... Et de se voir récupéré pour servir un discours qui est l'inverse de son propos.

Cerise sur le pompon du gâteau, on me demande de céder gracieusement (contre la décision légitime de mon éditeur Futuropolis) les droits d'une image extraite d'ÉtuŋwAŋ pour illustrer la rétorique sûrement très éclairée de l'auteur de l'article pour ce catalogue d'exposition.

Eh bien, c'est non ! Les commentaires et les analyses sont libres, certes.
Mais il n'y aura pas d'image d'ÉtuŋwAŋ dans ce catalogue. (Voilà.)

Faut pas pousser mémé dans les cactus, non plus.

Posté par thierrymurat à 16:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 31 janvier 2017

Incantation d'hiver

incantation_cadre

C'est important les saisons... Très.
C'est sans doute ce que j'aurais appris de plus important ces derniers temps.

Et aux creux de nos âme, le cycle vie-mort-vie qui n'en fini pas de danser...

Posté par thierrymurat à 12:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 23 janvier 2017

La logique du chaos

ruines

En regardant le monde s’agiter sur facebook ou ailleurs, à polémiquer sur tout et n’importe quoi à la moindre minuscule occasion, j’ai comme l’impression qu'inconsciemment ou par snobisme – par cynisme, peut-être – on a envie de rester bloquer sur une logique de fin de siècle qui traine en longueur, dans une démarche de chaos permanent.

On est vraiment des enfants gâtés.

Le spleen crépusculaire, ça peut être magnifique on est bien d'accord.
Mais pour le rendre grandiose, il faut être un Poète. Sinon...

... On ne fait que remuer la merde.

 

 

(Post du 3 février 2016. Je le remets encore un coup, parce que bon... Bref...)

Posté par thierrymurat à 20:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 18 janvier 2017

Coming Soon !

dernier baiser_ph

Voilà... Il est imprimé. Et il parait qu'il est tout beau !

dernierbaiser_couv

Le roman culte de James Crumley, dans une nouvelle traduction.
Illustré par votre (toujours humble) serviteur.
Une vingtaine d'images noir & blanc à l'intérieur, que j'ai pris grand plaisir
à imaginer et à peauffiner.

C'est publié aux éditions Gallmeister. Et ça sort le 2 février, je crois... Hâte !

dernierbaiser_ph2

Posté par thierrymurat à 12:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 2 janvier 2017

Vous avez entendu parlé du sculpteur Giacometti ?

( ... )
– Il a dit ; entre l'art et la vie, je choisi la vie.
– C'est formidable...
– Oui.

- Claude Lelouch -
( Un homme et une femme - 1966 )

Posté par thierrymurat à 15:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 5 décembre 2016

Une expérience...

Une expérience tentée sur la bobosphère facebook, la semaine dernière...
Comme on pince un membre engourdi, pour voir si ça bouge encore,
j’avais lancé un appel à écriture spontanée.
Pour celles et ceux qui se sentirait la plume agile et l’âme poète.
(Oui… poète. N’ayons pas peur des Mots).


Il s’agissait de laisser en commentaire une phrase poétique (un vers)
sous une photo, parmi les 7 que je proposais.
L’objectif étant de sélectionner à la fin, une ou deux phrases par photo
et essayer d’en faire quelque chose de "cohérent"
ou de plus ou moins narratif...  Une sorte de kadavreski-textimages.

Vous savez quoi ? Ça a marché…

 

Voici donc FABULA, commencé sur facebook, le vendredi 2 décembre à 11h
et terminé le samedi 3 décembre à 20h30.
Avec (sur mes images) les mots en "vrac organisé" de : 
Al VarlezMarjorie HuetCyrille GodefroyMyriam Palmieri
Bertrand Runtz et Martin Leclerc.

Un grand merci à tous ceux qui ont participé.
Bises poétiques !

Posté par thierrymurat à 14:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 6 novembre 2016

Estampes

sundayMorning
Juste pour vous tenir au courant...

Je viens de terminer l'impression de quelques estampes digitales
(encres pigmentaires), en série (très) limitée.
Noir & blanc sur papier d'art 100% coton, mat, 300g.

Titrées, signées et tamponnées de la main de votre (humble) serviteur.

signature_estampe

Une vingtaine d'images au choix (formats 20x30cm, 30x30cm, 30x40cm...)
Visibles et en vente ici : www.lamaisonestencarton.com
(paiement en ligne, sécurisé, envoi et emballage soignés, fiable et rapide)

Bientôt Noël... Enjoy !

Posté par thierrymurat à 15:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 10 octobre 2016

Les Rendez-Vous de l'Histoire - Blois 2016

And ze winner is...
> http://www.rdv-histoire.com

cheverny

RDV-logo

Posté par thierrymurat à 15:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 12 septembre 2016

CrowLady

crowlady

Posté par thierrymurat à 09:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 2 septembre 2016

Ce matin, sur France Culture - La Fabrique de l'Histoire (Emmanuel Laurentin)

> On clique ici pour écouter l'émission !

« La Fabrique de l'Histoire - Pour la table ronde fiction de rentrée, nous évoquerons le livre d Alexandre Seurat : L'administrateur provisoire, celui d'Eric Vuillard : 14 juillet puis la bande dessinée de Thierry Murat : Étuŋwaŋ, celui qui regarde. Enfin nous évoquerons le film de François Ozon : Frantz. »
(on y parle d'Étuŋwaŋ, à partir de la 23ème minute, juste après la chanson emblématique "Amazing Grace")

Posté par thierrymurat à 12:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 1 septembre 2016

Dans le magazine l'Histoire, ce mois-ci (n°427)...

 

LHistoire-couv

L_HISTOIRE

(on clique sur l'article pour ne pas se tuer les yeux. C'est mieux...)

Posté par thierrymurat à 14:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 9 août 2016

Early Indian Summer

tipi-summer

- Cévennes - « mon » été 2016 -

Posté par thierrymurat à 13:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 6 août 2016

Couleur

noir-corbo

Posté par thierrymurat à 11:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 25 juillet 2016

Blues

fly

« Les grands voyageurs laissent dans le cœur des ardoises... »

– Alain Bashung –

Posté par thierrymurat à 14:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 21 juillet 2016

Dans l'Huma ! Aujourd'hui...

l'huma-21juillet(on clique sur l'article pour ne pas se tuer les yeux. C'est mieux...)

Posté par thierrymurat à 12:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 20 juillet 2016

L'intrication quantique...

adam&eve_jarmusch

ÈVE.  – Parle-moi encore de l’intrication, s'il te plaît, Darling…
De l’action surnaturelle à distance... C’est lié à la théorie quantique, c’est ça ?

ADAM.  – Mmh… Non, en fait... Ce n’est pas une théorie. C’est prouvé.

ÈVE.  – Tu me réexpliques ?

ADAM.  – Quand on sépare une particule intriquée et qu’on éloigne
ces deux parties l’une de l’autre – même chacune à un bout de l’univers –
si on modifie ou affecte l’une, l’autre sera identiquement modifiée ou affectée.

Surnaturel…

ÈVE.  – Même chacune à un bout de l’univers…

ADAM.  – Oui.

– Jim Jarmusch –
(Only Lovers Left Alive - 2013)

Posté par thierrymurat à 09:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 15 juillet 2016

Stop.

kraak

Extrait de la page 69 de « Au vent mauvais » © Thierry Murat & Rascal - Futuropolis, 2013

Posté par thierrymurat à 11:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]