jeudi 24 février 2011

It's good to be a winner !

BD_RTL_du_mois

"Les larmes de l'assassin" vient d'être élue bande dessinée RTL du mois de février ! Hé oui... Ça calme... C'est ma mère qui n'est pas peu fière. Bon... moi aussi, un peu, quand-même !

Ha bon ?... Trop rouge le sticker ? Peut-être... Pas sûr, le rouge c'est commercial !... Enfin, en attendant d'être élu "produit de l'année" je me réjouis du choix du jury, composé de libraires indépendants, de libraires des espaces culturels Leclerc et bien sûr de journalistes de la radio RTL.

C'est trop bon...

Allez... On peut écouter un petit bout de l'émission "Laissez-vous tenter" sur RTL, le jeudi 24 février de l'an de grâce 2011, où je réponds gentiment aux questions de la gentille Monique Younès. C'est par ici que ça passe !


Posté par thierrymurat à 14:31 - Commentaires [3] - Permalien [#]
dimanche 6 février 2011

Énorme !

bd_concert

Hier soir, durant près de cinquante minutes, la grande salle de l'Olympia à Arcachon s'est assombrie pour laisser place à la projection du BD-Concert «Les Larmes de l’Assassin». Le quintet arcachonnais, Splendor in the Grass a alors pris les instruments pour poser sur mes dessins un post-rock des plus aériens (façon Tortoise ou Mogwai)… Et le son a poussé le récit jusqu'à son paroxysme. Les images étaient projetées sur un écran gigantesque. Les musiciens étaient habités. Immersion du public inévitable…

Lorsque la lumière s’est rallumée après le générique de fin, l’émotion dans la salle était presque palpable. Je crois me souvenir d’être monté sur la scène avec les musiciens pour saluer le public… Je ne sais plus... C’était un peu comme dans un rêve.

bravo__

Un bien beau cadeau qu’ils m’ont fait là, les cinq lascars de Splendor in the Grass. Une belle façon aussi de fêter dignement la sortie du livre en avant-première. Ce premier week-end de février sur le salon du livre d’Arcachon, la mer était belle. Le soleil aussi...

Un grand merci à Antoine Hacquin qui a réalisé le montage vidéo à partir de mes planches de bande dessinée et bien sûr à Philippe, Laurent, Raphaël, Mattia et Arnaud de Splendor in the Grass. Un Special Thanks à Aoife O’Driscoll pour cette belle idée. Une pensée aussi pour Anne-Laure Bondoux qui n'a pas pu être avec nous (mais qui était quand même bien là...), sans oublier Sébastien Gnaedig, mon éditeur chez Futuropolis qui m'a accompagné toute l'année 2010 sur la réalisation de ce livre.
Je vous aime tous !

 


PROCHAINE DATE PROGRAMMÉE POUR CE BD-CONCERT : mardi 29 mars 2011, chapelle de Mussonville à Bègles dans le cadre de l'Escale du Livre de Bordeaux. Et c'est à 20h30 !


 

> Les Larmes de l’Assassin
Scénario et dessin : Thierry Murat
Librement adapté du roman d'Anne-Laure Bondoux
Éditions Futuropolis
Sortie officielle en librairie le 10 février 2011

 

> Pour voir la bande annonce du BD-Concert, c'est par ici :
http://www.youtube.com/watch?v=pB73L5vqHiE

> Pour écouter Splendor in the Grass dans leur répertoire habituel (trop la classe !) c'est par là : http://www.myspace.com/splendor_in_the_grass


Posté par thierrymurat à 22:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]
jeudi 30 décembre 2010

Impressions italiennes

imp_01

Je rentre d'Italie ! Mon gentil éditeur m'a invité là-bas, dans une imprimerie près de Venise, pour assister au tirage de ce fameux livre dont je vous parle depuis longtemps déjà... Toujours très émouvant de voir les grandes feuilles de 120 x 160 cm sortir de cette machine, grosse comme une locomotive.

imp_02

Voici une feuille test posée au dessus du pupitre de contrôle. C'est le moment de regarder les couleurs avec un œil lucide et confiant... Pas mal pour un premier jet, peut-être un peu trop de rouge sur la droite de la feuille, ici, sur l'avant dernière colonne... Peut-être... Pas sûr... 

imp_03

En Italie, on parle avec les mains. Surtout lorsqu'il s'agit de couleur, de contraste, de lumière... L'équipe de l'imprimerie met définitivement fin à mes doutes : « Bene... Va bene ! ». Ils sont pros. Ils savent se poser les bonnes questions. C'est essentiel, comme toujours dans la vie... 

imp_04

Allez... On me sollicite une dernière fois, pour poser mon autographe afin de valider ce dernier réglage, juste avant de lancer la machine pour la totalité du tirage. Voilà... Quelques heures plus tard, les feuilles partent dans le fond de l'usine et attendront quelques jours de séchage avant de passer la porte de l'atelier reliure, juste à côté.

imp_05

Je discute avec l’ouvrier qui trimballe « mes » palettes. On parle (en français) de la Côte d’Ivoire (son pays) et de Laurent Gbagbo… Il regarde mes images et me dit des mots gentils. Des mots simples qui font du bien.

imp_06

Le soir tombe sur la zone industrielle. Il est l'heure de se diriger vers le centre ville pour manger des pâtes et boire du vin rouge gorgé de soleil. C'est beau l'Italie !


Posté par thierrymurat à 16:56 - Commentaires [2] - Permalien [#]
mercredi 8 décembre 2010

La couverture !

Comme dirait un célèbre surréaliste belge, ceci n'est pas un livre...
Mais juste une simulation en volume de ce que sera l'objet fini, puisqu’il ne sera imprimé que fin décembre 2010.

couv_larmes_assassin

Ce sera un bien bel objet... Grâce au très joli travail de design graphique et typographique réalisé par Didier Gonord, le directeur artistique de Futuropolis. Didier m'a généreusement accompagné dans le cheminement de la conception de cette couverture. C'est vraiment agréable d'être pris en charge de la sorte, car c'est toujours compliqué de décider ce que doit être une bonne couverture de livre, surtout un livre de bande dessinée… Pourquoi aller vers telle image plutôt qu'une autre ?... Éviter le piège de vouloir tout dire, pour finalement ne plus rien dire du tout. Plus on en met, plus il en manque, disait Alberto Giacometti. Je crois qu'il avait raison...

Dire qu’il va falloir attendre début février 2011 pour avoir le livre entre les mains…
Patience ! C’est déjà bientôt Noël…

> Un avant goût sur le site de Futuropolis :
http://backstage.futuropolis.fr/

Posté par thierrymurat à 16:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]
lundi 22 novembre 2010

Du noir et du blanc, pour l'instant...

paolo_ecrit

Alors voilà, comme promis, quelques dessins noir et blanc, extraits des 120 planches de l'adaptation en bande dessinée du roman d'Anne-Laure Bondoux « les Larmes de l'Assassin », que je viens de terminer la semaine dernière, au bout d'une année de travail et de plaisir intense. C'est toujours un moment bizarre de quitter un livre. Un peu comme lorsque l'on rentre au port, ivre de fatigue. On vient d'amarrer le bateau et on marche sur le ponton. Ça tangue très légèrement, on est bien...

Le temps pour moi de souffler (et de respirer aussi) de dormir davantage, de passer plus de temps avec mes enfants, de regarder en arrière (pas trop) et de penser à ce qu'il y a devant... L'album sort en février chez Futuropolis. Je l'ai déjà dit mais je le redis ! Soyez là...

Allez, je vous livre donc une dizaine de cases, dessinées à l'encre de chine, telles quelles avant la mise en couleur. Juste pour les yeux, comme ça, en attendant de lire (ou de relire) cette magnifique histoire que Anne-Laure à bien voulu me confier.

C'est parti.

neige_1

C'est fou comme le blanc est vraiment une couleur... D'autant plus lorsque l'on essaye de dessiner la neige. La version couleur de ces deux cases dans le livre sera finalement très proche de ça... Il ne neige que sur 5 pages. Mais alors quel pied d'avoir fait ces 5 pages ! Attention Jack London me voilà...

neige_2

Ci-dessous, Angel et Paolo face à eux-mêmes et à leur destin...

angel_et_paolo

Le noir aussi est une couleur. Mais ça, on le savait... (depuis Pierre Soulages). J'ai beaucoup utilisé ce principe (ci-dessous) de silhouettes noires en contre-jour dans ce bouquin. C'est pas la première fois, mais là ça frise l'obsession... Enfin, vous verrez et vous me direz...

contre_jour

Ça y est ! Je ne souffre plus en dessinant les nuages... Je n'ai plus cette impression désagréable de donner à voir de la crème chantilly ou du coton alors que ce n'est pas du tout le sujet...

nuages

La longue route commence (ci-dessous). Trois jours de marche ! Ça rigole pas...

voyage

Là (ci-dessous) on arrive à Punta Arenas, une des villes les plus australes de la planète. On est sur le bord du détroit de Magellan. À l'extrème sud du Chili, au bout du monde, aux alentours de 1930...

punta_arenas

Allez, pour finir, on descend la rue principale et on arrive sur le port.

le_port

zone_portuaire

Et voilà... On se retrouve pour de vrai (en librairie) dans un livre de 120 pages (en couleur !) vers le mois de février 2011. Attention, embarquement imminent...

embarquement

> Les Larmes de l'Assassin
Scénario et dessin : Thierry Murat
Librement adapté du roman d'Anne-Laure Bondoux
À paraître en février 2011 aux éditions Futuropolis

> Pour voir le beau catalogue Futuropolis, c'est par ici :
http://www.futuropolis.fr

> Pour voyager dans l'univers d'Anne-Laure Bondoux, c'est par là :
( n'oubliez pas de faire un tour dans la rubrique actualités )
http://www.bondoux.net

Posté par thierrymurat à 00:48 - Commentaires [2] - Permalien [#]
lundi 1 novembre 2010

Épilogue

_pilog

Beaucoup de temps à passé depuis mon dernier post...
La tête dans le travail, bien sûr, et aussi le corps en vacances cet été, aussi un peu...

En ce début novembre, j'attaque la toute dernière ligne droite des « Larmes de l'Assassin ».
Toutes les planches (noir et blanc) sont dessinées ! Reste la mise en couleur de 35 pages. Bagatelle... C'est sûr qu'après ce marathon de 120 pages, cette dernière petite formalité me semble bien dérisoire. Mais faut pas s'endormir. Chez Futuropolis, ils attendent tout ça pour mi-novembre. Ce qui leur laisse du temps pour bien préparer le livre et le mettre en place en librairie à partir de février 2011.

J'en profite pour vous montrer les dernières pages de mon « vieux » carnet Moleskine où j'ai compulsé durant toute une année les recherches de mise en page, les gribouillis, les questionnements et parfois aussi les certitudes (hé oui...). Prochainement quelques extraits de planches en noir et blanc sur ce blog.

C'est promis, dans pas trop longtemps...

p

Posté par thierrymurat à 15:42 - Commentaires [1] - Permalien [#]
lundi 24 mai 2010

Soif d'idéal ?

bob

Le 28 août 2003, sous la pyramide du Louvre, 150 personnes marchent, leurs portables à l'oreille. Soudain, elles se figent, tombent à terre et repartent comme si de rien n'était. Le 24 juillet de la même année, à Central Park, plusieurs dizaines de promeneurs se regroupent pour pousser des cris d'animaux pendant 10 minutes. Pendant ce temps dans une grande librairie à Rome, 200 hurluberlus en quête d'un ouvrage inexistant assaillent les vendeurs, puis se dispersent en silence... S’ensuivent une farandole géante en gare de Zurich et un strip-tease collectif à Montréal... Les flash mobs étaient nés. Flash mobs, ou smart mobs, « foules intelligentes » mobilisées via le net et le téléphone portable se manifestent donc un peu partout sur la planète durant cette belle année 2003.

Le 12 mai 2010 à Nantes, 10 000 personnes se donnent rendez-vous pour se bourrer la gueule. Oui je sais... Formulé ainsi, ça fait moins rêver que ces performances absurdes mais tellement (ré)créatives qui fleurissaient au début des années 2000. Bref... Aujourd'hui, à défaut d'originalité, nos jeunes « faces de book » peuvent être fiers d'une chose : la quantité ! Des milliers de blaireaux qui picolent c'est mieux que quelques dizaines d'intellos qui imitent les animaux dans Central Park... Non ?

Putain, ça me déprime ces apéros géants... J'ai l'impression d'entendre des milliers de cons chanter à l'unisson : « Allez viens boire un p'tit coup à la maison, y'a du blanc, y’a du rouge, du saucisson... ». Décidement on est bien loin de cette « foule sentimentale » que nous chantait Alain Souchon en nous redonnant espoir...

Enfin bon... Que les idéalistes se rassurent, dans quelques mois, des milliardaires en short qui courent derrière un ballon vont à nouveau mobiliser les foules. Et ce sera mondial !

Haut le cœur...

Posté par thierrymurat à 14:50 - Commentaires [2] - Permalien [#]
mardi 18 mai 2010

J’me comprends…

sc_ne14

Le story-board des « Larmes de l’Assassin », ça avance ! Même si aux alentours de la page 70, ça coince un peu. Normal, on est en ville depuis la page 62, il pleut depuis la page 66... Et tout se complique entre les trois personnages. Alors, je gribouille et je regribouille.

Parfois, mieux vaut passer plus de temps à en perdre pour éviter d'en passer trop à chercher encore au moment où l’on pense avoir trouvé. Enfin bon, j’me comprends...

Posté par thierrymurat à 00:21 - Commentaires [2] - Permalien [#]
mardi 11 mai 2010

Les chèvres sont malades...

croquis_48

« Les Larmes de l'Assassin »... Encore et toujours au travail !
Voilà l'esquisse d'une page qui devrait être à la hauteur
de mes obsessions : aridité et austérité...
Page 48, le réçit amorce sa descente en pente douce.
On est au sommet de la cloche parabolique. Roue libre, maintenant !

Il fallait bien une pleine page pour marquer le coup.

Posté par thierrymurat à 13:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 15 avril 2010

Doing ! Doing !

J'ai retrouvé dans un tiroir, ce vieux grelot et ce ressort rouillé...
Oui, je sais, je ferais mieux de travailler.

doing_doing

Posté par thierrymurat à 22:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]