samedi 10 avril 2010

Bientôt la moitié !

carnet_42_43

« Les Larmes de l'Assassin » ça avance bien... Pas loin de la moitié, effectivement, puisque je viens de finir la page 47. Mon carnet Moleskine commence à prendre une belle patine à force d'être gribouillé, malmené et trimbalé un peu partout. C'est souvent dans le train que j'avance le mieux sur cette étape du découpage. Ça n’a pas l’air, mais une double page, lorsqu’elle est rapidement griffonnée comme ça, c’est vraiment une petite bataille de gagnée. Tout est là. Le texte est à peu près au point (même s’il n’est encore lisible que par moi) et les intentions de cadrages sont en place. Les pages existent presque et cela permet d’aborder l’étape du dessin finalisé avec davantage de sérénité. Et la sérénité, croyez-moi, dans une entreprise comme celle-là (120 pages) ce n’est pas du luxe ! C’est vraiment une étape jouissive, le découpage… On peut s’envoyer 20 ou 30 pages en 4 ou 5 heures. À ce moment là, l’histoire avance presque à la vitesse de lecture du futur lecteur, autant dire à la vitesse de la lumière ! Bon… Après, il faut calmer sa joie et s’attaquer aux planches dans leur réalisation finale. Et là, on passe brutalement de la vitesse de la lumière à celle de l’escargot. Une expérience métaphysique grisante, à vivre absolument, si un jour vous en avez l'occasion.

La prochaine fois je vous parlerai artisanat : Papier Schoeller 135 g, table lumineuse, stylos Pilot 0.8, encre de chine et pinceaux n°3 en poils de sanglier…
Du rêve à l’état pur !

page_30

Posté par thierrymurat à 22:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 1 avril 2010

Je reprendrais bien du gâteau…

gato
Comme toujours à la fin du banquet, ceux qui trônent à la table des mariés reprennent deux ou trois fois du dessert. Et vous, en bout de table, vous avez beau crier poliment que vous voudriez bien une autre part de gâteau, parce que vous n’avez eu qu’une lichette, rien à faire personne ne vous entend.

Pour ceux qui ne connaissent pas très bien le milieu du livre, petit rappel des chiffres en vigueur depuis la nuit des temps...
Voici la répartition* des gains sur le prix d’un livre vendu :

Libraire : 30 %
Diffuseur / distributeur : 28 %
Fabrication (imprimeur) : 14,5 %
Editeur : 14 %
Auteur : 8 %
TVA : 5,5 %

On peut remarquer que l’auteur est juste un peu mieux servi que l’état, qui dans sa généreuse largesse, applique une TVA à 5,5 % sur les produits littéraires au lieu des 19,6 % habituel… Il n’empêche que lorsqu’un livre est signé par 2 personnes, auteur et illustrateur par exemple, comme c’est souvent le cas en littérature jeunesse ou en bande dessinée, la part de gâteau étiquetée « auteur » ne bouge pas. C’est donc la part des 8 % qui est partagée en deux : 4 % chacun. Et là, dans ce cas précis, l’état gagne davantage sur un livre que chaque auteur...

Mon propos n'est pas de remettre en question la légitimité de la TVA... Je remarque juste, que si la part des auteurs est si infime, c'est à cause des deux gros gourmands qui se baffrent de gâteau confortablement assis à la table des mariés. Suivez mon regard... Mais le nouvel ordre mondial et numérique arrive à grands pas aux portes du marché du livre. Et comme il est écrit dans la bible, un jour, les premiers seront les derniers (mais il y a beaucoup de conneries écrites dans la bible, comme dans tout bon livre dogmatique qui se respecte...).

* Cette répartition est une moyenne. Ces chiffres peuvent variés d’un poste à l'autre, selon les livres, mais pas de beaucoup…

Posté par thierrymurat à 15:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 26 janvier 2010

Au boulot !

croquis_24

Ça y est, je me suis enfin remis au travail sur les « Larmes de l'Assassin », l'album qui doit paraître fin 2010 chez Futuropolis. Je lis et relis les pages du roman d'Anne-Laure Bondoux, je relis aussi l'adaptation que j'avais écrite cet été...


planche_15

Je reprends le plus possible les mots d'Anne-Laure, mais les phrases ne vivent pas pareil dans une page de roman et dans une planche de bande dessinée. Alors souvent, je réécris... Pour mieux m'immerger dans le dessin et essayer de retrouver de la liberté, à la fois dans le verbe et dans le geste (comme chantait l'autre italien dont j'ai oublié le nom). 


planche_19

C'est peut-être une évidence, mais je mesure à quel point il est difficile d'écrire.
Enfin bon... On ne va se plaindre ! Pour l'instant je me fais vraiment plaisir, les 23 premières planches sont là... Et les affreux doutes ne pointent pas encore leur vilain nez crochu.

croquis_8_9

Posté par thierrymurat à 23:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]
vendredi 18 décembre 2009

Un nuage de mots...

pensees
C'est un beau cadeau que m'a fait Thomas Scotto... Il m'a demandé d'illustrer son recueil de pensées qui va être publié aux éditions l'Édune dans la collection Papillotes. Ce sera un beau livre truffé de petites phrases poétiques et maliceuses accompagnées de quelques images, un brin décallées... Je ne resiste pas à l'envie de vous livrer quelques pensées en suspension de monsieur Scotto :

« À force de vendre du vent, qu'on ne s'étonne pas
d'avoir des courants d'air en poche. »

« C'est fou, le plus lointain ancêtre des égyptiens était un papy russe. »

« Du poisson-scie, du poisson-là, à tous les repas...
On veut vraiment me trancher le moral ? »

Je viens de finir les images, le livre devrait partir chez l'imprimeur sous peu.
Merci Thomas pour ces instants de légèreté partagés !

> Pensées en suspension et autres points...
Textes de Thomas Scotto, images de Thierry Murat,
à paraître fin février 2010 aux éditions l'Édune (dans la collection Papillotes).

> Pour voir quelques pages, c'est par ici :
http://www.thierrymurat.com/jeunesse.php

Posté par thierrymurat à 15:35 - Commentaires [1] - Permalien [#]
samedi 19 septembre 2009

Les larmes de l’assassin

larmes_assassin

Voilà… Je viens de signer mon contrat avec Futuropolis, et de le mettre à la poste en vérifiant 15 fois que le timbre était bien collé et le code postal bien écrit. Les boîtes aux lettres, ça m'a toujours donné le vertige. Il faudrait que j'en parle à quelqu'un, un jour, peut-être...

Je vais donc faire un livre chez Futuro… C'est vraiment ze super bonne nouvelle of ze rentrée ! C'est un roman graphique que je vais scénariser et dessiner. Et ça va s'appeler « Les larmes de l'assassin ». C’est une libre adaptation du roman éponyme d’Anne-Laure Bondoux. Me voilà donc bien occupé pour cette année 2010 qui n'a pas encore commencé... 120 pages à dessiner en 12 mois. Là aussi, ça donne le vertige…

C’est une histoire magnifique qui parle de l’innocence et du mal, à travers le destin de trois personnages en quête de leur propre vérité… Débrouillez-vous avec ça pour l’instant ! Ça se passe au Chili… À l’extrême sud du Chili, dans un paysage à la fois hostile et lumineux. C’est le monde du bout du monde, comme dirait Luis Sepúlveda.

Pour finir, j’adresse mes traditionnels remerciements, pour cette belle aventure qui commence, à deux personnes : Anne-Laure Bondoux, pour sa gentillesse, sa simplicité et sa « carte blanche » et Sébastien Gnaedig pour la confiance qu’il m’accorde en m’accueillant sur le mythique label Futuropolis.

larmes_assassin_2

Rendez-vous fin 2010 pour découvrir l’album terminé, j’espère que vous serez là ! En attendant, j’essaierai de vous donner quelques nouvelles de l’avancée des pages sur ce blog…

> Pour voir le beau catalogue Futuropolis, c'est par ici :
http://www.futuropolis.fr

> Pour voyager dans l'univers d'Anne-Laure Bondoux, c'est par là :
( n'oubliez pas de faire un tour dans la rubrique actualités )
http://www.bondoux.net

Posté par thierrymurat à 10:44 - Commentaires [3] - Permalien [#]
samedi 5 septembre 2009

Popeye is not dead !

popeye

Quelle patate ce E. C. Segar ! Quelle idée de mourir en 1939, il y a tout juste 70 ans… Du coup, son personnage culte est tombé dans le domaine public depuis le 1er janvier 2009. Il est donc libre de droit !

On peut désormais faire « n’importe quoi » avec l’image de Popeye... C’est d’ailleurs ce que vont faire les éditions Charrette : Un hommage au célèbre Sailor Man sous la forme d’un ouvrage collectif où 70 illustrateurs vont se réapproprier Popeye. Le livre devrait sortir dans quelques mois. Chouette projet !

Je viens de finir mon image. Tiens, ça me donne envie de chanter…

I'm Popeye the Sailor Man,
I'm Popeye the Sailor Man.
I'm strong to the finish
Cause I eats me spinach.
I'm Popeye the Sailor Man.

TOOT !  TOOOOOOOOOOOOOOOOOOT !

> Collectif « Tribute to Popeye »
éditions Charrette, à paraître début 2010
http://editioncharrette.canalblog.com

Posté par thierrymurat à 17:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]
dimanche 19 juillet 2009

Complètement marteau !

monsieur_hulot

Oui, ce type était complètement marteau ! L'occasion pour moi de saluer son génie avec cette fausse affiche. Hé oui, ça me reprend...

L'univers de Jacques Tati est à l'honneur puisqu'une exposition d'illustrations lui sera consacrée fin janvier 2010 à Bruxelles. Les illustrateurs invités (dont je fais partie) devront rendre hommage au cinéma de Jacques Tati à travers une image originale. Il y aura entre autres : Pierre Etaix, Serge Bloch, Martin Jarrie, Frédérique Bertrand, Beatrice Alemagna, Nathalie Choux, Gaëtan Dorémus, Charles Dutertre, Éric Lambé, Gianpaolo Pagni... Il y aura aussi mes deux copains, Régis Lejonc et Rascal...

Un beau catalogue sera édité pour l'occasion. Je ne sais pas encore quelle image, je vais exposer. Peut-être pas forcément la fausse affiche ci-dessus... On verra bien. Y'a encore tout l'été pour y réfléchir...

Merci à David Merveille, Michel Michiels et Johnny Bekaert pour cette belle idée.
Merci aussi à Macha Makeïeff et Jêrome Deschamps (Les films de mon Oncle), ayants droits de Tati, qui soutiennent vivement le projet.

> Exposition Tati & Friends : à partir du 28 janvier 2010.
La Maison de l’Image
Seed Factory - 19 avenue des Volontaires, 1160 Bruxelles.

http://www.seedfactory.be

Posté par thierrymurat à 16:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 23 mai 2009

On s’expose !

expo_poisson_chat

À l'occasion des 14èmes rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens « On a marché sur la bulle - 2009 » les gentils organisateurs du salon nous invitent, Arnaud Floc'h et moi-même, et nous consacrent une belle exposition (du 4 au 7 juin) qui mettra un coup de projecteur sur notre livre « Le poisson-chat » publié chez Delcourt dans la collection Mirages.

L'espace s'articulera autour de 3 pôles :
- Une expo « Le poisson-chat »
- Une expo Arnaud Floc'h
- Une expo Thierry Murat

Un fac-similé de blockhaus abritera l'expo « Le poisson-chat », un huis clos scénographique qui devrait rendre à merveille l'atmosphère poisseuse et délétère du livre... De part et d'autre de ce module, 2 murs d'accrochage classiques accueilleront nos travaux respectifs. Ce qui devrait donner à peu près ça :

schema_expo

> Les rendez-vous bd d'Amiens, du 4 au 7 juin 2009
Bibliothèque Universitaire, 15 Placette Lafleur, pôle cathédrale, au sous-sol
http://bd.amiens.com/actu.php

Posté par thierrymurat à 11:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 8 mai 2009

Le miel et le caca

miel_et_caca

Le monde n'est pas bipolaire, me dit-on... Ce n'est pas si simple mon cher ! Le bien d'un côté, les méchants de l'autre... C'est trop facile ! Le beau... Le moche... Tout est relatif ! Et l'alternance du yin et du yang... Hein ?

Peut-être...

Mais moi, ce que je crois (et ce n’est pas une certitude, c’est juste le vent qui me l’a soufflé…) c’est que l'abeille produira toujours du miel et la mouche continuera à pondre sur le caca.

Posté par thierrymurat à 15:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 15 avril 2009

Voilà une clef...

clef

Les empreintes... Francis Picabia en a fait de très belles (en 1919) avec les fragments d'un vieux réveil-matin soigneusement désossé. Les engrenages, la mécanique, les machines... C'était son Dada ! 

Ma recette pour réaliser l'image ci-dessus :
(profitez-en c'est pas tous les jours que j'ouvre la porte de la cuisine)
1- Trouver une vieille clef rouillée
2- L'enduire d'encre de chine
3- Façonner une belle empreinte sur une feuille de papier
4- Faire tomber (l'air de rien) deux gouttes d'encre (plic... ploc...)
5- Laisser sécher

Posté par thierrymurat à 16:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]